Communiqué de la Cie Home Théâtre

« Et le téléphone pleure » conclut une journaliste de BibliObs dans un article particulièrement ironique, publié le 11/01/2021, où elle revient sur une polémique qui a agité Twitter ces derniers jours et qui a fini par nous porter préjudice, bien malgré nous.

Nous vous invitons à lire cet article du Figaro qui recontextualise cette polémique

Tout est parti d’un tweet du compte officiel du Ministère de la Culture qui a relayé le 8 janvier l’existence de notre « Serveur Vocal Poétique ». Ce tweet a généré une salve de commentaires incendiaires dénonçant la réponse dérisoire d’un serveur téléphonique pour « sauver la culture » et, de façon plus générale, la façon dont le gouvernement gère la crise sanitaire et impose des restrictions mortifères au secteur culturel. Le comble a été atteint au cours de ces dernières heures avec des publications suggérant que cette initiative serait un numéro vert du gouvernement ou, comme l’indiquait hier soir le magazine GQ en titre d’un article publié sur son site web : « Le Ministère de la Culture propose un étonnant nouveau service pour compenser la fermeture des cinémas et théâtres et se fait détruire par les internautes« .

Nous nous serions bien passés de cette publicité, de ces amalgames et de ces récupérations de tous bords. Le téléphone pleure et nous, nous sommes consternés de devoir nous résoudre à débrancher notre Serveur Vocal Poétique, au moins pour un temps. L’objet poétique de cette création, totalement indépendante du Ministère de la Culture, s’est transformé en objet politique, bien malgré nous. Opposés à toute forme d’instrumentalisation et refusant de prêter le flanc aux violences qui se banalisent sur les réseaux sociaux, nous nous sommes résolus à la fermeture de notre Serveur Vocal Poétique, depuis cette nuit, en attendant des jours meilleurs.

Stop and Go. Et donc Stop à nouveau. Mais nous repartirons.
Merci pour votre compréhension et votre soutien.
La Cie Home Théâtre, le 12/01/2021

Suggestion d’accompagnement musical


Mise à jour le 12/01/2021 à 16h10
L’article de GQ, à notre demande, a été dépublié par le magazine dans la journée.
Une chronique de France info a relayé de façon tout aussi ambiguë notre initiative. Le titre initial de cette chronique était « Le Serveur Vocal Poétique mis en place par le Ministère de la Culture est vraiment très spécial ». Le nouveau titre est : « Sauvons la culture avec un numéro de téléphone ».

Mise à jour le 12/01/2021 à 19h05
Le titre de l’article de France info a à nouveau été modifié : « Un peu de poésie (au téléphone) dans un monde de brutes ». Par ailleurs, le chapeau suivant a été inséré en tête d’article :
« [Précision. La compagnie Home Théâtre a annoncé mardi 12 janvier avoir été contrainte de fermer dans la nuit son « serveur vocal poétique ». Cette initiative, relayée par un tweet du ministère de la Culture, a semé la confusion sur les réseaux sociaux et provoqué « une salve de commentaires incendiaires », déplore la compagnie, qui dénonce « amalgames » et « récupérations de tous bords ». Il ne s’agissait pas d’une initiative du gouvernement, comme le tweet du ministère – et une première version maladroite du titre de cette chronique – pouvaient le laisser penser, mais bien d’une initiative indépendante.]« 

Revue de presse du 13/01/2021
Plusieurs médias régionaux et nationaux sont revenus sur l’affaire.

La Voix du Nord a publié ce matin un article qui permet de comprendre aisément ce qui s’est passé, comment l’amalgame entre le ministère de la Culture et la Cie Home Théâtre a pu être fait, comment certains médias ont mis de l’huile sur le feu en entretenant la confusion etc. A lire ici

Ouest France a publié cet article
Le Figaro a publié cet article