Depuis la nuit des temps, la vigne fait couler beaucoup d’encre… et de vin ! Rabelais a chanté la « dive bouteille », Omar Khayyam, grand jouisseur et épicurien devant l’éternel, réclamait à cor et à cri « du vin en torrent ! ». De nombreux écrivains ont taquiné le goulot, buvant pour écrire, décrivant leurs boire et déboires… Le vin a une âme (Baudelaire le fait chanter dans son poème « l’âme du vin ») et des secrets que Ponge nous invite à entendre.

In vino veritas sonde l’âme du vin (mais aussi son ivresse) dans un programme euphorisant d’excellents crus littéraires, pour certains millésimés. La lecture est ponctuée par des dégustations de vin, le spectacle alternant les beaux vers et les verres de nectar !

« Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront, il est l’heure de s’enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise ! »

Enivrez-vous, de Charles Baudelaire

« Ariane : Je croyais qu’il en était du vin comme des femmes. Une femme n’est-elle pas aussi un vase précieux, scellé comme ce flacon de cristal? Ne renferme-t-elle pas une ivresse grossière ou divine, selon sa force et sa valeur? Et n’y a-t-il pas parmi elles le vin du peuple et les larmes du Christ? Quel misérable cœur est-ce donc que le vôtre, pour que vos lèvres lui fassent la leçon Vous ne boiriez pas le vin que boit le peuple, vous aimez les femmes qu’il aime; l’esprit généreux et poétique de ce flacon doré, ces sucs merveilleux que la lave du Vésuve a cuvés sous son ardent soleil, vous conduiront chancelant et sans force dans les bras d’une fille de joie; vous rougiriez de boire un vin grossier; votre gorge se soulèverait… »

Les caprices de Marianne, d’Alfred de Musset

Le Berry Républicain
Les mots du vin savourés sans modération. Samedi, dans la salle de La Grange décorée pour la circonstance comme dans un bistrot avec bouteilles de vin et petits fours à déguster, les comédiens de la compagnie Home Théâtre sont venus dans le cadre des Raisins de la culture, à l’initiative de la Direction de la lecture publique du Cher. Une quarantaine de personnes ont été conquis par ce spectacle de qualité, très apprécié, et qui a déclenché des rires. Les spectateurs ont aimé les textes jusqu’à les enivrer. Ils se sont délecté des paroles de Julien Bucci et Sophie Boissière. Ils ont bu sans modération leurs mots et les textes de Rabelais, Musset…

Nord Littoral
Quelle merveilleuse idée d’avoir associé au spectacle « In vino veritas » de la compagnie Home Théâtre une dégustation de vins par le club d’oenologie les Galipiens ! Les comédiens Sophie Boissière et Julien Bucci nous ont enivrés par un choix de textes bien approprié avec de la poésie, du chant et des odes célébrant le millénaire breuvage. Une évocation des effets d’une consommation immodérée a été donnée par une liste d’expressions populaires, ce qui a eu le don de déclencher les rires d’un public totalement conquis. Dans une belle complémentarité, la soirée a révélé toute la vérité qui se trouve comme dirait le poète au fond du flacon.

Julien Bucci

Julien Bucci

Auteur, lecteur

Créateur de liens par les mots, auteur et comédien, Julien Bucci fonde en 1995 à Marseille la Cie Kartoffeln et développe un projet artistique joyeusement hybride. Il s’installe à Lille en 2007. Il y fonde la Cie Home Théâtre dont le projet se consacre à l’oralité et à l’écriture poétique. Depuis 2014, il développe ses activités d’auteur et se forme à la bibliothérapie. Il est le créateur du Serveur Vocal Poétique.

Ses publications :
Prends ces mots pour tenir. Editions la Boucherie littéraire. 2022.
Au pilon ! Editions du Net. 2015.
Prose aux dits. Editions Nuit Myrtide. 2013.

Son poème dans le SVP :
Mis en voix par l’auteur
Localisation : tiroir 2 / touche 2

David Laisné

David Laisné

Musicien

David Laisné est un pianiste polyvalent. Après un cursus classique au conservatoire (6 médailles d’or), il s’éloigne de la musique classique au profit de l’improvisation et du théâtre musical. Il tourne notamment dans le spectacle musical « La framboise frivole » nominé aux Molières en catégorie musique. Diplômé en composition, il compose/improvise des musiques de films et de documentaires, notamment pour Wéo et France 3. Touche-à-tout, il s’égaye aussi bien dans le jazz que la salsa, la musique orientale, tsigane, malienne…

Auteurs : Baudelaire, Omar Khayyam, Musset, Rabelais…
Durée : 55 minutes environ, lecture à accompagner d’une dégustation de vins proposée par un caviste, un producteur ou un œnologue
Public : adultes
Distribution : 2 comédiens
Espace : spectacle jouable en tous lieux
Technique : autonome techniquement
Tarifs : nous contacter

Vous pouvez télécharger ci-dessous plusieurs photos HD du spectacle. Faites un clic droit sur la photo de votre choix puis clic droit : « Enregistrer l’image sous ».