INSTITUT DE BEAUTÉS LITTÉRAIRES (soins littéraires de bouche à oreille)

21 septembre 2015
Télécharger la plaquette

L’institut de beautés littéraires et ses comédiens esthéticiens proposent au public de passage (en intérieur ou extérieur), de découvrir d’une manière inattendue des poèmes et extraits littéraires, lus à voix haute, en proximité, dans un espace rétro transformé en salon de beauté.

Les comédiens-esthéticiens de L’institut de beautés littéraires proposent un/plusieurs extraits littéraires, lus à voix haute pour une ou deux personnes, dans l’intimité d’une cabine de soins. Poèmes échevelés ou pacifiants, extraits de romans décoiffants sont également diffusés en format audio dans des casques-séchoirs disposés en libre-service. Le public déambule d’un espace à l’autre, L’institut proposant à la fois une zone d’attente (avec des revues vintage à consulter), une zone de soins (soins littéraires à la carte) et une zone d’écoute (permanentes de lectures sous nos casques-séchoirs).

L’institut de beautés littéraires repose sur un dispositif théâtral adaptable en de multiples lieux et occasions (festival, salon ou fête du livre…), il est autonome techniquement et s’adresse à tous les publics dans la mesure où chaque « carte de soins » est unique. Il y a des textes pour les enfants, pour les adolescents et les adultes, il y a un texte pour chacun. Un texte qui saura émouvoir, faire entrer dans la contemplation, l’étonnement, la réflexion, le rire ou la détente…

Nous avons élaboré de multiples cartes thématiques (le japon, couleur femme, la gourmandise…) et continuons régulièrement à créer de nouvelles cartes, répondant à de multiples demandes de thèmes. L’institut de beautés littéraires trouve naturellement un écho particulier au Printemps des poètes pour lequel nous éditons chaque année une carte spéciale.

Extraits sonores

Extraits enregistrés en 2009 dans le cadre d’EuropeXXL, manifestation sur les pays de l’est programmée par Lille3000 :

Conversation avec la pierre
de Szymborska Wislawa
Extrait lu par Sophie Boissière
Durée : 2’20”

Derrière la porte
de Dane Zac
Extrait lu par Luc Samaille
Durée : 1’15”

Emotion personnelle d’un musicien
de Daniil Harms
Extrait lu par Julien Bucci
Durée : 1’40”

Extraits enregistrés à l’occasion du Printemps des poètes 2011 consacré au thème Couleur femme :

Sonnets
d’après Louise Labbé
Extrait lu par Cédric Duhem
Durée : 1’15”

Sonnets
d’après Louise Labbé
Extrait lu par Sophie Boissière
Durée : 1’14”

Poème à Lou
de Guillaume Apollinaire
Extrait lu par Luc Samaille
Durée : 2’10”

Vidéo

Extrait du spectacle Institut de beautés littéraires
Film réalisé par les étudiants en audiovisuel du Lycée Jean Rostand (Roubaix)

Reportage dans le cadre des 10 ans de la médiathèque de Tourcoing (à partir de 4’50”)

Reportage dans le cadre des 10 ans de la médiathèque de Tourcoing (à partir de 4’50”)

Presse

L’indépendant (12/10/2012)
Conteurs gourmands, lecteurs comblés

Il fallait absolument s’arrêter à L’institut de beauté littéraire, de la compagnie lilloise Home Théâtre. A l’abri d’un paravent, Julien Bucci, comédien-esthéticien de son état, vous invitait à une séance de soins particuliers. Là, installé devant une petite psyché, vous aviez droit à la lecture, rien que pour vous, d’un texte choisi aux petits oignons, drôle, puissant, tendre, court, intense… selon l’inspiration du moment. En tout cas, quelques minutes de pur plaisir, dont vous ressortiez avec la banane !

La Voix du Nord (10/10/2012)
Avec un « Lire en fête » à croquer, tout le monde s’est régalé

L’institut de beauté littéraire a remporté son succès. Les comédiens déguisés en esthéticiens emmenaient les patients dans une adorable petite cabine et les chouchoutaient avec des mots sur le thème de la gourmandise. Nicole a retenu la recette de Félix Leclerc : « Une maison chaude, du pain sur la nappe, des coudes qui se touchent… Voilà le bonheur ! ». Les comédiens ont attiré enfants et adultes vers la poésie dans ce drôle de salon de coiffure. Amusant de mettre la tête dans un casque-cheveux des années cinquante; mais encore plus drôle d’entendre la cavalcade de mots gourmands.

La Voix du Nord (20/08/2012)
Quand les poèmes ont le pouvoir de mettre du baume au coeur

Dans le cadre du festival des Malins plaisirs qui a pris fin hier, les spectateurs ont pu profiter d’un soin de beauté particulier et gratuit. Des comédiens esthéticiens et coiffeurs de circonstance ont proposé dans leur salon style année 60 des baumes de poèmes individuels. Seuls avec un comédien de la compagnie Home théâtre, les clients pouvaient choisir un « soin » littéraire. Il s’agit ici d’une façon très originale de découvrir de courts extraits littéraires et des poèmes.

Nord Eclair (02/07/2012)
Des soins littéraires pour la beauté intérieure

Initiative plutôt originale que celle proposée hier après-midi au parc urbain par la bibliothèque municipale de Wattrelos. Moyennant rien du tout les badauds pouvaient prétendre à des soins littéraires. L’occasion de passer un moment agréable et de parfaire sa beauté culturelle intérieure. Chaque année en début d’été la bibliothèque fait ses bagages et vient planter son parasol dans le gazon humide du parc du Lion. Objectif : mieux faire connaître les plaisirs que procurent les textes. Cette fois elle avait invité les comédiens de la compagnie héllémoise Home Théâtre à monter près d’elle leur Institut de beauté loufoque. L’établissement dispose bien de tout le matériel nécessaire à l’accueil des clients mais n’a pas un seul produit cosmétique en stock ! Ici, ce qu’on applique ce sont des extraits littéraires. Et uniquement dans le creux de l’oreille. Les clients avaient le choix entre une quinzaine de soins : pommade en rime-elle, friction de mots coco, ode buccale, balayage sangsue-elle… Bien installés à l’abri des regards, dans l’intimité d’une alcôve en compagnie de leur esthéticien(ne) mental(e), ils ont bénéficié d’une véritable cure de jouvence culturelle en trois minutes chrono. En tête à tête avec l’esthéticienne via le prisme du miroir ou sous la pesanteur d’un casque de coiffeur, les extraits de texte libèrent l’esprit des toxines mentales. « C’est très agréable, très original, très reposant. Ça devrait être plus répandu », se réjouissait Paulette après avoir écouté un extrait de Julien Bucci. Exactement l’effet recherché !  // Gilles Marchal

Paris Normandie (26/06/2012)
Plaisir de mots décoiffants
Ambiance très particulière pour les visiteurs de la médiathèque… Alors qu’ils allaient chercher des livres dans les rayons, ils étaient accostés par un grand jeune homme (Julien Bucci) qui leur proposait un soin dans son Institut de beautés littéraires. Méfiance, interrogation, amusement : l’invitation n’a jamais laissé indifférent. Après un court passage en salle d’attente, durant lequel on pouvait choisir un soin sous forme de poème, on était dirigé par Josy (Sophie Boissière) ou Claude (Luc Samaille) vers une table à la nappe vichy. Assis face à un miroir renvoyant l’image du comédien, on pouvait agréablement se faire raconter une courte histoire. Le tout dans une ambiance année 60, magazines et musique compris. Excellente initiative d’avoir convié la compagnie lilloise Home Théâtre. Comme ses collègues, Josy a lu à merveille quelques textes choisis.

La Sambre (16/03/2012)
L’institut de beautés littéraires fait recette
La poésie a encore de beaux jours devant elle. La soirée café-poésie l’a une nouvelle fois prouvé, samedi 10 mars, avec la bibliothèque. Un café transformé l’espace d’une soirée en un Institut de beautés littéraires des années 60 très convivial. Dès leur arrivée, les « clients » sont pris en charge par Julien, Sophie, Luc et Marie, tous quatre comédiens-esthéticiens au sein de la Compagnie lilloise Home Théâtre. Au programme : permanente-lecture en diffusion audio sous les casques séchoirs etlecture-soin individuelle en cabine. Plutôt sympa de se laisser tenter par l’un des quinze poèmes proposés à la lecture ! L’excellente participation à cette soirée café-poésie a de quoi réjouir Anne Kieken, responsable de la bibliothèque et sa collègue Marie-Agnès Busière.

La Voix du Nord (24/09/2011)
Mettez-vous à l’aise et c’est parti pour le soin. Une lecture douce et mélodieuse de l’extrait choisi, les yeux ouverts ou fermés, selon votre préférence. Courte promenade à travers les mots et l’espace pour s’évader un temps. En ressortant, on se sent un peu différents, un peu changés, un peu abasourdis par ce qui vient de nous arriver… la magie de la littérature a opéré. 

Le progrès (16/04/2011)
Nouveauté à ne pas manquer pour cette édition (de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne), le très insolite Institut de beautés littéraires installe son salon de coiffure des années soixante dans l’annexe de la salle De Barros. Ambiance formica, revues d’époque et couleurs sucrées, pour des comédiens du Home Théâtre – à l’initiative du projet – et du TNP, tous transformés en « coiffeurs-esthéticiens-lecteurs ». Dans des salons individuels, chacun pourra choisir un soin littéraire à la carte, avant de s’entendre susurrer à l’oreille un texte en lien avec le thème de la fête. Ou bien se caler sous un casque-séchoir parleur. Détente assurée !

Nord littoral (25/03/2010)
Masques, lifting et massages poétiques
Les soins de beautés littéraires proposés par le Home théâtre à la médiathèque de Calais ont connu un vif succès. Dans le cadre du Printemps des poètes, des lectures de grands textes associés à des soins esthétiques furent réellement appréciées par les personnes de passages invitées à se laisser bichonner par les mots. « Les gens sont surpris de réentendre des textes dits à voix haute. On se laisse aller au soin de beauté littéraire. A l’écoute des mots, qui prennent une autre couleur. Cela donne une dimension aux écrits beaucoup plus importante », explique Luc un comédien. Dans ces moments de lecture, les mots prennent toute leur importance. On retrouve ce plaisir enfantin de se faire raconter une histoire. La société, la vie nous font oublier ces moments-là en nous disant que l’on n’a plus le droit. Pourtant on aime toujours que quelqu’un nous raconte une histoire, comme à la radio. Le bonheur de l’écoute, la sonorité des mots, de la lecture à voix haute… Il y a des textes très euphoniques dont les sons sont riches de sens.L’idée d’un institut de beauté, c’est l’idée de soin. De quelque chose qui fait du bien. On a plaisir à aller chez le coiffeur, se faire laver les cheveux, masser le crâne. Hé bien, c’est la même idée avec les textes. Avec une touche d’humour, on vient se faire du bien, on s’occupe de nous. Et on nous livre quelque chose. Déjà dans plusieurs endroits, notamment à la gare de Lille, ça a marché du feu de Dieu. « Proposer une forme artistique qui permette de découvrir agréablement la poésie. Approcher ce style littéraire de manière sensuelle. Le salon de beauté, c’est décalé, plaisant, voire rassurant. Cela correspondait bien à l’idée de célébrer le Printemps des poètes autour d’un moment sensitif. Ne pas entendre la poésie de façon déclamatoire mais dans une ambiance de proximité et de bien-être sensoriel », développe Vincent Caron, organisateur de la manifestation. Ce qui ressemble bien à l’idée de la médiathèque, lieu de vie où la culture et les gens se rencontrent, en jeux croisés.

La Voix du Nord (25/06/2009)
Dans cet Institut, on a lu de courts textes littéraires russes, roumains, hongrois… Un soin relaxant ? Un gommage ? Un soin rasoir, peut-être ? Telles étaient, dimanche, les propositions de Julien Bucci, personnage accueillant aux allures rétro des barbiers d’autrefois. À l’Institut de beautés littéraires, pas de réels cosmétiques, pourtant, mais un choix de soins à la carte qui correspondent à de courts textes littéraires que Julien Bucci affectionne et désire faire découvrir au public. Directeur artistique de la compagnie lilloise spécialisée dans la lecture à voix haute et le conte, le comédien a investi, pour quelques heures, la cabane de l’artiste Vincent Vallois, installée chez Ann Gisel Glass depuis le mois d’avril. Dans la cabane-institut, Julien Bucci s’adonne à la lecture de textes russes, roumains, hongrois, spécialement adaptés à la thématique Europe XXL. De casques séchants disposés à l’extérieur de la cabane s’échappent des bribes d’enregistrements de lectures réalisés par les sept comédiens de la troupe.

Le Progrès (26/01/2013)
Les salons de beautés littéraires s’invitent à la clinique des Iris
Initiative originale que celle organisée mercredi après-midi à la clinique des Iris par Corinne Klein, referente culture et santé en collaboration avec le TNP de Villeurbanne et la Compagnie Home Théâtre. Dans le cadre de la démarche Culture et Santé initiée en septembre et proposés aux patients, à leurs familles, mais aussi au personnel soignant, des « salons de beautés littéraires » permettent de se retrouver autour d’un échange culturel sur un autre terrain que celui de la clinique. « L’idée est d’amener la poésie dans des endroits insolites et de lever les stéréotypes, précise Julien Bucci, metteur en scène. Nous créons un espace fictif, un peu suranné dans le décor, les attitudes et la lecture des comédiens, qui incite à une écoute profonde d’un texte et conduit à la détente ». Les participants ont ainsi pu choisir différents « soins » proposés sur le thème du temps, comme le « soin éclat mémoire » ou « douceur à saisonnée », dispensés par les comédiens professionnels. >Le Salon de beautés littéraires, époque années soixante, a séduit de nombreux participants qui ont découvert le plaisir d’un texte poétique lu par un comédien.

Célie, patiente (80 ans) : « Cela m’a beaucoup plu. C’était sympathique et très agréable, dans une ambiance détendue. J’étais vraiment curieuse de découvrir cette initiative car je n’ai pas l’habitude d’écouter la lecture d’un texte. J’ai choisi le « soin éclat mémoire », et le fait d’entendre le texte lu par le comédien m’a plus rapproché des mots et m’a permis de mieux m’en imprégner. Je suis prête à recommencer l’expérience ! »

Ouest France (03/04/2013)
Les beautés littéraires font salon à l’Hermine
Des blouses en vichy, des casques séchoirs, des cabines… et de la poésie en guise de baume de beauté ! Le Printemps des poètes en Presqu’île de Rhuys s’est conclu samedi 30 d’une belle façon à l’espace culturel l’Hermine. De 10 h à 17 h 30, le public était invité à la poésie. Tout de vichy rose vêtus, plusieurs comédiens esthéticiens de la compagnie lilloise Home Théâtre ont proposé un institut des beautés littéraires, une façon originale d’entendre des poèmes et extraits littérairesdans le hall de l’Hermine. Celui-ci était transformé pour l’occasion en salon de beauté rétro, avec accueil, cabines et casques séchoirs. Les comédiens ont proposé au public la lecture de poèmes échevelés et de romans décoiffants. L’événement a été très apprécié des Sarzeautins et des vacanciers présents.

Le Télégramme (01/04/2013)
Printemps des poètes : un final en beauté
Le mois de la poésie en presqu’île s’est achevé ce week-end par une intervention très originale proposée par la médiathèque, à la fois déjantée et novatrice. Ce rendez-vous ouvert à tous était proposé dans le hall d’entrée de l’espace culturel avec des soins « poétiques de proximité ». La compagnie lilloise Home théâtre a mis en effet en place L’institut de beautés littéraires, sous la direction artistique de Julien Bucci (également poète), avec une carte des soins (17 poésies) autour du thème « La voie des voix » et un salon où chacun avait aussi la liberté d’écouter sous des casques une série de poésies. Les visiteurs ont ainsi eu la possibilité de découvrir dans le cadre d’un institut installé spécialement pour l’exercice un soin (un poème au choix) et se l’entendre chuchoter à l’oreille. Le rendez-vous a connu un beau succès.

Retours publics

Remise en forme, c'est vrai ! J'en suis sortie avec la patate ! En tout cas, j'ai découvert un auteur... j'ai envie de le lire. Merci beaucoup.
Christine
Merci pour l'originalité, la beauté des textes et la qualité de lecture. Un peu de bonheur et de légèreté, ça ressource.
Christine
Sussurer à l'oreille ``sangsue-elle``, poème à l'eau de Guillame Apollinaire ou comment fondre sous le murmure... Super!
Bravo pour la manière détournée et semble t-il efficace de présenter des poèmes et de la littérature (espérant que vous ayez réussi à éveiller quelque âme réticente !). Des soins de l'âme dans ce monde de brutes ! Un choix de textes très intéressant. Un humour un peu décalé et tendre dans l'appellation des soins. Une mise en scène un peu surannée et intime, très plaisante. Merci.
Sylvie

Tournée

+ de 60 représentations à ce jour !

Gare de Lille Flandres (programmation Lille3000) / Ann Gisel Glass la boutique (Lille, 59) / Médiathèque de Calais (62) / Médiathèque Jean Lévy (Lille, 59) / Maison folie de Maubeuge (59) / Festival Trames (Ferron, 59) / Médiathèque de la Cité (C.H.R. de Lille, 59) / Centre culturel de Méricourt (62) / Médiathèque de Phalempin (59) / Centre culturel de Péruwelz (Belgique) / Médiathèque de Denain (59) / Médiathèque de Villeneuve d’Ascq (59) / Fête du livre jeunesse de Villeurbanne, avec le T.N.P. de Villeurbanne, 69 / Festival Trames (Fourmies, 59) / Médiathèque du Blanc-seau (Tourcoing, 59) / Médiathèque de Marcq en Baroeul (59) / Espace Maria Casarès (Sin-le-noble, 59) / Fête du livre d’Ennetières-en-Weppes (59) / Médiathèque de Bray-Dunes (59) / Bibliothèque de Bavay (59) / Médiathèque de Beaulieu (St Etienne, 42) / Médiathèque de Louviers (27) / Parc urbain de Wattrelos (Médiathèque de Wattrelos, 59) / Festival Les malins plaisirs (Montreuil-sur-mer, 62) / Médiathèque d’Arques (62) / Médiathèque de Gravelines (59) / Salon du livre d’Hondschoote (59) / Centres hospitaliers de Villeurbanne, avec le T.N.P. de Villeurbanne, 69 / CE de la SNCF (Hellemmes, 59) / Médiathèque de Chantilly (60) / Bibliothèque de Tournai (Belgique) / Médiathèque de Noyon (60) / Médiathèque de Sarzeau (56) / Médiathèque de St Etienne (42) / Stade-parc Roger Salengro (Bruay-la-Buissière, 62) / EPSM de St Venant (62) / CE de la SNCF (Lille, 59) / Bibliothèque de Vieux Condé (59) / Médiathèque de La Madeleine (59) / Médiathèque d’Ablon-sur-Seine (94) / Lycée Cazin (Boulogne-sur-mer, 62) / Université de Valenciennes (59) / Médiathèque de Bellaing (59) / Festival Les rues joyeuses (Roubaix, 59) / Médiathèque de Créteil (94) / Médiathèque d’Anzin (59) / La Condition Publique (Roubaix, 59) / Médiathèque de Douchy les mines (59) / Médiathèque de Carvin (62) / Médiathèque du Plessis-Pâté (91) / Médiathèque de St Michel/Orge (91) / Maison Elsa Triolet – Aragon (St Arnoult en Yvelines) / Conseil Départemental du Pas-de-Calais / Ferme d’en haut (Villeneuve d’Ascq, 59) / 9-9 bis (Oignies) / Médiathèque de Château Arnoux (04) / Médiathèque de Beuvrages (59) / Médiathèque de Bailleul (59) / Médiathèque de Sallaumines (62) / Festival de la biographie (Neuville en Ferrain, 59) / Médiathèque d’Armentières (59) / Médiathèques de Mons en Baroeul (59) / Médiathèque de Maromme (76) / Médiathèque de Proville (59).

Objet : Lectures de proximité (en diffusion audio dans des casques et en lectures individuelles dans des cabines de soins) déclinées à partir d’une « carte de soins littéraires » choisie à chaque intervention (possibilité d’éditer une carte à la demande, nous consulter).

Durée : de 2 à 3h, en continu (50 à 90 soins individuels par représentation sont réalisés, en fonction de l’affluence)
Public : tout public à partir de 6 ans
Technique : autonome techniquement, prévoir seulement 12 grilles d’exposition
Distribution : avec 3 comédiens (possibilité de prévoir d’autres comédiens afin d’augmenter le nombre de soins
Type de lieu : tout lieu ouvert ou fermé, de préférence passant (hall de médiathèque, jardin…)
Tarifs 2019 : pour 1 représentation 1200€ HT / 1266€ TTC. Non compris : repas pour les comédiens et frais de transport A/R depuis Lille

Espace PRO

Les photos sont en haute résolution, libres de droit. La mention du nom des photographes est obligatoire !

Cliquez sur les logos pour afficher les photos,  puis faites un clic droit dans l’image / « Enregistrer l’image sous »

Le spectacle est jouable en tous lieux (intérieurs ou extérieurs, ouverts ou fermés). L’institut est réparti en plusieurs espaces : accueil, salle d’attente, zone d’écoute (casques), zone de soins (cabines de lectures).

plan-institut